LAURENT Sébastien

Professeur d’histoire contemporaine (22) à la faculté de droit et de science politique (Université de Bordeaux)

sebastien.laurent u-bordeaux.fr

Titres et diplômes

  • Habilitation à diriger des recherches en histoire contemporaine, Sciences-Po Paris, 2007.
  • Docteur en histoire, Sciences-Po Paris, mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité, 2000.
  • Agrégation externe d’histoire, 1995.
  • DEA du « Cycle supérieur d’histoire du vingtième siècle », mention très bien avec les félicitations du jury, 1993.
  • Diplôme de Sciences-Po Paris, filière « recherche et enseignement » (section CRH), 1992.

Distinction

  • Prix François Furet 2001.

Expérience professionnelle

comme enseignant titulaire  :
  • Maître de conférences à l’Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3 (2002-2012).
  • Professeur agrégé (P.R.A.G.) à Sciences-Po Paris (2002-1997).
  • Allocataire-moniteur à Sciences-Po Paris (1997-1996).
  • Allocataire-moniteur à Sciences-Po Paris (1995-1993).

comme enseignant vacataire  :

  • Sciences-Po Paris, depuis 2002.
  • Sciences-Po Bordeaux, depuis 2010.
  • Université Bordeaux IV (2006-2012)

responsabilités pédagogiques :

  • Co-directeur du Master 2 « Sécurité globale et analystre trilingue » (depuis 2012)

responsabilités scientifiques  :

  • Membre du conseil scientifique de l’Université Bordeaux 3 [2005-2012].
  • Membre du Conseil national des universités (C.N.U.), 22e section [2003-2007].
  • Responsable du programme quadriennal (nov. 2006-nov. 2010) « information ouverte, information fermée » (IOIF) de l’Agence nationale de la recherche (ANR) / programme « jeune chercheur », équipe pluridisciplinaire de 22 membres.
  • Membre du comité scientifique du workshop international sur la sécurité globale (WISG, programme CSOG de l’ANR) [depuis 2009].
  • Expert désigné par l’ANR [2007, 2009 et 2010].
  • Membre individuel du Groupement européen de recherche sur les normativités (GERN) [depuis 2011] (www.gern-cnrs.com)
  • Membre du conseil scientifique du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS), section II : « Risques et atouts sociétaux et sociaux : cohésion et pérennité » [depuis 2010] (www.csfrs.fr )
  • Membre du Comité d’orientation scientifique de la Maison d’histoire de France, président du groupe de travail : « valorisation de la recherche » [2010-2012]
  • Membre de l’International Intelligence History Association [depuis 2009]
  • Co-animateur du groupe de recherche « Metis. Le renseignement dans les démocraties libérales », Centre d’histoire de Sciences-Po [depuis mars 2008. application des règles de Chatham House].
  • Membre de l’équipe « Gaulhore » (« Les gaullistes : hommes et réseaux ») / programme corpus de l’ANR (2008-2012).
  • Membre du comité de rédaction (Editorial Board) de la revue Intelligence and National Security [depuis 2005]
  • Membre du comité de rédaction de la revue électronique Histoire@politique. Politique, culture et société [depuis 2010]

Principales publications

Ouvrages :
  • Atlas du renseignement : la puissance et l’influence, Paris, François Bourin éditions, 2013, 190 p
  • (dir.), Les Espions français parlent. Archives et témoignages inédits des services secrets français, Paris, Nouveau monde éditions, « Le grand jeu », 2011, 662 p.
  • (dir.), Politiques sous surveillances, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, « Espace public », 2011, 286 p.
  • (dir.) Entre l’État et le marché : l’information et l’intelligence économique en France (XVIIIe-XXe siècles), Paris, Nouveau monde éditions, « Le Grand jeu », 2009, 320 p.
  • (dir.) Politiques du renseignement, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, « Espace public », 2009, 356 p.
  • Politiques de l’ombre. État, renseignement et surveillance en France, Paris, Fayard, 2009, 692 p.
  • Secrets d’État. Pouvoirs et renseignement dans le monde contemporain, Paris, Colin, 2005, 238 p. (en coll.)
  • (dir.) Archives « secrètes », secrets d’archives ? Le travail de l’historien et de l’archiviste sur les archives sensibles, Paris, éditions du CNRS, 2003, 288 p.

Articles :

  • “Is there something really wrong with Intelligence in France ? The Birth of the modern Secret State”, Intelligence and National Security, n° 28-3, June 2013.
  • « Le gaullisme et la « communauté du renseignement » sous les IVe et Ve Républiques : jalons et réflexions critiques », B. Lachaise, S. Laurent et F. Audigier (dir.), Le gaullisme, Paris, éditions Nouveau Monde, 2013 (à paraître)
  • “Les services spéciaux face aux “nouvelles menaces” de la société ouverte”, Revue de défense nationale, décembre 2012, n° 755, p. 55-58.
  • « La demande scientifique : les « nouveaux usages » de l’histoire contemporaine », La Gazette des archives, n° 227, 2012-3, p. 13-21.
  • « Pierre Messmer et la gestion de crises : le ministre des Armées, la sécurité militaire et le SDECE (1960-1970) », dans : François Audgier, François Cochet, Bernard Lachaise et Maurice Vaïsse (dir.), Pierre Messmer au croisement du militaire, du colonial et du politique, Paris, éditions Riveneuve, 2012, p. 225-237.
  • « Les parlementaires face à l’État secret et au renseignement sous les IVe et Ve République : de l’ignorance à la politisation », Les Cahiers de la sécurité, n° 13, juillet-septembre 2010, p. 134-144.
  • « Ce que le renseignement ne peut pas dire. La surveillance de l’« adversaire intérieur » dans la France des années 1960 », François Cochet et Olivier Dard (dir.), Subversion, anti-subversion, contre-subversion, organisé par le Centre régional universitaire lorrain d’histoire de l’Université de Metz, Paris, Riveneuve éditions, 2009, p. 299-307.
  • « La naissance du renseignement étatique en France au XIXe siècle, entre bureaucratie et politique », Revue d’histoire du XIXe siècle, n° 35, 2007/2, p. 109-124.
  • « Aux origines de la ‘ guerre des polices ‘ : militaires et policiers du renseignement dans la République (1870-1914) », Revue historique, n° 636, 2005, p. 767-791.
  • « Pour une autre histoire de l’État : le secret, l’information politique et le renseignement », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 83, juillet-septembre 2004, p. 173-184.
  • « Les services secrets gaullistes à l’épreuve de la politique (1940-1947) », Politix. Revue des sciences sociales du politique, vol. 14, n° 54, 2001, p. 139-153.
  • « The Free French Secret Services : Intelligence and the Politics of Republican Legitimacy », Intelligence and National Security, vol. 15, n° 4, Winter 2000, p. 19-41.

Présentation de l’Ecole d’été Defence security cyber I Du 6 au 10 juillet 2015 http://dsc.u-bordeaux.fr/

Site de l’ANR Utic : http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/co...

Document(s) téléchargeable(s)

Programme Ecole d'été Juillet 2015
Programme Ecole d'été Juillet 2015

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

La Bulgarie et la coopération franco-bulgare, cinq ans après l'adhésion à l'Union Européenne

29 novembre 2012 9h00 - 17h00

Université Montesquieu Bordeaux IV Pôle Juridique et Judiciaire 35 place Pey Berland Amphi 2 N


Chaire sur les pays émergents

Mercredi 17 octobre

Salle Manon Cormier (Université Montesquieu Bordeaux IV) 10h30 - 12h00

Organisée par Monsieur Nicolas MONCEAU, Maître de conférences


Affiche
Affiche
Programm
Programm

Les populismes d'hier et d'aujourd'hui

11 octobre 2012

l’Université Montesquieu Bordeaux IV

Organisée par Gérard Dussouy, Professeur

et

Eric Dubesset, Maître de conférences


Colloque Aron

30 mars 2012

Colloque Raymond Aron : la pensée des relations internationales, cinquante ans après Paix et guerre entre les nations. Quel héritage pour le XXIè siècle ?

Université Montesquieu Bordeaux IV

Organisé par le professeur Dario Battistella