DOMINICI Thierry

https://www.linkedin.com/profile/pu...

Thierry Dominici est docteur en sciences politiques ; il est qualifié au CNU dans la section 04 (science politique) et dans la section 19 (sociologie).

Il a soutenu sa thèse de doctorat en 2010 à l’Université Bordeaux IV (félicitation du jury).

Ancien ATER en science politique à l’Université de Bordeaux 4 (période 2003-2005 et 2009-2010), puis enseignant contractuel et responsable du parcours Relations Internationales des L3 du Département Langues et Civilisations de l’université de Montaigne (2012-2013), il est actuellement en contrat post Doctoral (CDD chercheur) CNRS UMR LISA 6240, à l’Université de Corse, où il mène une enquête sur la « politisation des jeunes de 15 à 20 ans ».

Enfin, il est également enseignant vacataire à l’Université Bordeaux où il intervient dans le master2 sécurité Globale (cours sur les nouvelles insécurités), et dans la Licence de la filière Droit (cours aux L3 sur les communications politiques) et à l’Université de Michel de Montaigne où il enseigne les Relations Internationales aux L2 du Département de Lettres et sciences Humaines et la sociologie politique aux L1 de l’IUT de Communication.

En plus, de son travail sur la Corse politique (nationalisme, violence, identité politique et aujourd’hui politisation de la jeunesse insulaire), au sein du CMRP ses recherches portent sur des approches plus théoriques, notamment sur les théories des régimes politiques et sur les mécanismes des systèmes de partis politiques qui en découlent. Durant plusieurs années, il s’est intéressé, tout particulièrement, aux systèmes de partis nationalistes dans les régimes européens (articles et communications). Actuellement il est l’auteur de communications et d’articles sur les partis alternatifs et dans le cadre de la mondialisation sur la formation de forces populistes. Depuis quelques temps il s’intéresse au concept paradigmatique de régime « hybride » (aussi appelé « démocratie partielle » ou « pseudo-démocratie »), dont la caractéristique principale est la coexistence d’institutions de base avec l’absence de structures démocratiques (l’absence, par exemple, de droits civiques, de société civile, de libertés fondamentales) ;

Un autre volet de ses recherches se concentre sur les liens (de plus en plus apparents) entre les violences transnationales (notamment les violences ethno-nationalistes et les guerres irrégulières) et les régimes pluralistes. Fait sociétal (social, politique et économique) normal des sociétés démocratiques ou défaillance dysfonctionnelle du système actuel ? Cette question est à l’origine de deux co-organisations d’ateliers dans le cadre de congrès internationaux (Bucarest 2014 et Montréal 2015).

Agenda

<<

2017

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

La Bulgarie et la coopération franco-bulgare, cinq ans après l'adhésion à l'Union Européenne

29 novembre 2012 9h00 - 17h00

Université Montesquieu Bordeaux IV Pôle Juridique et Judiciaire 35 place Pey Berland Amphi 2 N


Chaire sur les pays émergents

Mercredi 17 octobre

Salle Manon Cormier (Université Montesquieu Bordeaux IV) 10h30 - 12h00

Organisée par Monsieur Nicolas MONCEAU, Maître de conférences


Affiche
Affiche
Programm
Programm

Les populismes d'hier et d'aujourd'hui

11 octobre 2012

l’Université Montesquieu Bordeaux IV

Organisée par Gérard Dussouy, Professeur

et

Eric Dubesset, Maître de conférences


Colloque Aron

30 mars 2012

Colloque Raymond Aron : la pensée des relations internationales, cinquante ans après Paix et guerre entre les nations. Quel héritage pour le XXIè siècle ?

Université Montesquieu Bordeaux IV

Organisé par le professeur Dario Battistella