Congrès de la Société québécoise de science politique

Congrès annuel de la Société québécoise de science politique

19-21 mai 2016, Université Laval

NTIC et crise de la représentation citoyenne : nouvelle(s) forme(s) de militantisme, les voix/voies des forces politiques alternatives et anti-système Organisateurs :

  • Thierry Dominici, post-doctorant CNRS UMR LISA 6240, Université de Corse
  • Xavier Lafrance, professeur, Université du Québec à Montréal
  • Aurélien Tourreilles, doctorant, Université de Bordeaux
  • Jean-Olivier Roy, post-doctorant GRSP, Université du Québec à Montréal

Dans les années 1970, Giovanni Sartori expliquait que « la démocratie est le nom pompeux de quelque chose qui n’existe pas1 ». Conceptualisée autour du principe de représentation, qui offre un rôle nodal aux partis politiques, la conception contemporaine de la démocratie rencontre une crise qui s’exprime par l’exercice d’un droit de défiance des citoyens envers la démocratie traditionnellement exprimée à travers les partis politiques. En effet, l’exercice du pouvoir est rendu de plus en plus technique et éloigné des aspirations citoyennes. Ce phénomène est dénoncé par des forces politiques (indignés, mouvements contestataires, réseaux sociaux, etc.) que nous définirons par la formule « d’alternative ou d’anti-système »2. Longtemps considérées comme confidentielles ou à la marge, elles se posent auprès des citoyens, grâce notamment aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, ou NTIC, de plus en plus comme des alternatives au système politique. Entendant être des administrations de sens et disposant de ressources variées, plusieurs d’entre-elles rejettent l’idée que la démocratie puisse se conjuguer uniquement par le truchement des systèmes partisans. Que cela soit le Podémos, le Movimento 5 Stelle, Anonymous, Idle No More, le Parti Pirate, plusieurs partis régionalistes, etc. toutes ces alternatives ouvrent à leur manière la voie à de nouvelles formes de participations citoyennes. Profitant de l’écho de la @démocratie cette citoyenneté se réifie sur l’idée utopique ou dystopique qu’un internaute égal une voix. L’objectif de l’atelier est de comparer plusieurs forces alternatives sur le plan de la représentation et d’observer le degré d’importance des NTIC dans l’articulation de leur discours.

Agenda

<<

2016

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

La Bulgarie et la coopération franco-bulgare, cinq ans après l'adhésion à l'Union Européenne

29 novembre 2012 9h00 - 17h00

Université Montesquieu Bordeaux IV Pôle Juridique et Judiciaire 35 place Pey Berland Amphi 2 N


Chaire sur les pays émergents

Mercredi 17 octobre

Salle Manon Cormier (Université Montesquieu Bordeaux IV) 10h30 - 12h00

Organisée par Monsieur Nicolas MONCEAU, Maître de conférences


Affiche
Affiche
Programm
Programm

Les populismes d'hier et d'aujourd'hui

11 octobre 2012

l’Université Montesquieu Bordeaux IV

Organisée par Gérard Dussouy, Professeur

et

Eric Dubesset, Maître de conférences


Colloque Aron

30 mars 2012

Colloque Raymond Aron : la pensée des relations internationales, cinquante ans après Paix et guerre entre les nations. Quel héritage pour le XXIè siècle ?

Université Montesquieu Bordeaux IV

Organisé par le professeur Dario Battistella